M/M

Un article de Paris Cindy

M/M est un studio graphique composé et crée par deux français Michael Amzalag et Mathias Augustyniak en 1992.Il faut savoir qu’ils se sont rencontrés à l’école nationale supérieur des arts décoratifs de Paris. (ENSAD) Ces deux artistes oeuvrent dans énormément de domaines différents tout comme, la mode, la musique, l’art, le design, le théâtre ou encore l’édition.

L’ensemble de leurs productions est exposé et dévoilé surtout au niveau de leurs expositions monographiques. Ils travaillent beaucoup la mise en page et particulièrement la personnalisation d’affiches. Ce groupe d’artistes a une approche typographique hors norme, ils traitent les logotypes, les formes, le visuel de façon très spécifique, ce qui attire beaucoup les directeurs commerciaux dans certains domaines cités précédemment. Ils arrivent à confondre la réalité et la 2D à travers un même ensemble, cela met en évidence l’écriture particulière et très personnelle des deux artistes. Le dessin et la photo sont liés, c’est une sorte de « marque de fabrique » qui fait que le côté plat de la photo devient plus volumineux grâce à leurs propre touche graphique.

Ils ont rencontrés et travaillés avec beaucoup de personnalités connues. Ce groupe d’artistes a commencé a collaborer avec Bjork, par exemple, depuis la sortie de son album Vespertine en 2001. Michael et Mathias s’occupent notamment depuis ce moment de toute la partie graphique des pochettes d’albums ou CDs live de l’artiste musicienne. Ils sont donc considérés comme les « directeurs artistiques » de Bjork. Ils donnent un côté plus vivant et plus animé, leurs compositions sont la plupart du temps très colorés, tant au niveau typographique que scénographique. Ils représentent la star avec son côté plutôt déjanté que nous connaissons. Selon l’interview d’Eric Waroll, ils la considèrent comme avant tout « une femme » et « une icône » ce qui permet à M/M la mettre en valeur pour quelle s’assume en tant que tel.

Autrement, ils dirigent beaucoup de campagnes publicitaires pour des marques luxueuses. Ils réalisent des séries de travaux pour des stylistes ou créateurs, comme par exemple pour Yojhi Yamamoto. M/M arrivent à valoriser le modèle simultanément avec la marque, le vêtement l’accessoire ou l’objet dont il est question.
Grâce à l’incrustation de leurs illustrations sur les photos parfois prises par d’autres artistes, ils créent une autre dimension voir même une autre vision de l’image.

Ils revisitent à travers plusieurs séquences l’alphabet de façon très graphique en se basant pour certains exemple sur des prises de vues de personnes, majoritairement des femmes. Tout en traitant le noir et blanc, ils jouent également sur le questionnement du corps. La reconstitution d’images crée comme diverses anamorphoses. La composition abstraite de leurs lettres parait à première vue complexe et est justement très réfléchie, elle nous donne une lecture de leurs mise en page plutôt simple et facilement lisible.

Pour terminer, certains de leurs travaux peuvent être contemplées dans un très grand livre monographique:"M/M(Paris)deMàM".

Janvier 2016