April Greiman est née à New York en 1948; elle est un designer reconnu comme l’un des premiers à avoir adopté la technologie de l’ordinateur comme un outil de design. Ses projets transmedia, les idées et projets innovants, et l'approche hybride, ont été influents dans le monde entier au cours des 30 dernières années. Elle profite du potentiel visuel des médiums comme l’ordinateur, la photocopie, la photo, la vidéo; « L’ordinateur, explique Greiman, est un second crayon». Grâce à son travail les ordinateurs ont été pensés, en plus de leur utilité industrielle, pour faire du design. Passionnée par la relation entre la technologie, les sciences et les mythes, les symbôles, les textes, les images et l’espace; April Greiman étudie le design graphique à l’Allgemeine Kunstgewerbeschule à Bâle (Suisse), puis au Kansas City Art Institute (Etats-Unis). En tant qu’étudiante d’Armin Hofmann et Wolfgang Weingart, elle est influencée par le style international et par l’introduction de Weingart sur les idées et théories philosophiques du style design de « La Nouvelle Vague » en angleterre dans les années 70 jusqu’à 80. Dans les années 70 elle rejette la conviction autour des designers contemporains qui pensent que les ordinateurs et la digitalisation va compromettre le style international. Elle ne se limite pas par les basics du design graphique et les pratiques standardisées de son enseignement du design elle est aussi une photographe accomplie et a collaboré avec de nombreux architectes comme Frank O. Gehry.

Elle exploite la pixelisation et autres « erreurs » digitales comme parties intégrantes de l’art digital, une position qu’elle tient durant sa carrière. Son style inclu le layering pour donner impression de survol dans l’espace, utilisant des forme géométriques, exaggérant l’espacement des lettres et couleurs excentriques. Elle crée un semblant de profondeur en combinant des éléments de graphisme et photographie, qui sont nés de son travail avec l’artiste photographe Jayme Odgers, rencontré au Cal Arts, qui sera une de ses plus grandes influences, utilisant les technologies Macintosh.

Ensemble, ils ont conçu une célèbre affiche Cal Arts en 1977 qui est devenu une icône de la « Nouvelle Vague » de Californie. Elle s’installe en 1976 à Los Angeles où elle fonde son studio multidisciplinaire intitulé Made in Space où elle aborde sa pratique artistique actuelle, à savoir son mouvement de la nouvelle Vague. Ce style est influencé par le mouvement Punk et postmoderne. Elle devient la référence d’une époque fondée sur la communication par l’image: affiches de musées, logos d’entreprises, spots télévisés (Lifetime)…

Greiman enseigne actuellement à l'Université Woodbury, à l'École d'architecture et au Southern California Institute of Architecture (SCI-Arc) après avoir enseigné dans d’autres écoles d’art réputées notamment en Californie, Pennsylvanie… En 1984, elle a exercé des pressions pour changer le nom du département à Visual Communications, car elle estimait que le terme «design graphique» se révélerait trop limitatif pour les futurs concepteurs, préférant le multi-médias. En étant professeur, elle est devenue étudiante elle-même et a étudié plus en profondeur les effets de la technologie sur son propre travail. Elle est ensuite retournée à la pratique à temps plein et a acquis son premier ordinateur Macintosh. Elle obtiendra plus tard le grand prix dans les premiers maîtres de Macintosh dans le concours d’art Mac.

Grâce à ses expérimentations avec le Macintosh d’Apple et la Paintbox Quantel, pour des clients tels que Esprit, US West, the Walker Art Center ou SCI-Arc, son travail fait très rapidement l’objet d’une reconnaissance au niveau mondial. L’United States Postal Service lui commande en 1995 le design du timbre commémorant le 19ème Amendement de la Constitution américaine. Le timbre est imprimé à 150 millions d’exemplaires. April a également contribué à la conception des Jeux olympiques de Los Angeles de 1984, en créant une affiche mémorable de silhouettes de jambes de course sur un carré de ciel bleu vif. En 1998, elle devient médaillée de l'AIGA. En 2007. Greiman a complété son plus grand travail jamais accompli: une peinture murale publique, "la main tenant un bol de riz," couvrant "sept histoires de deux façades de bâtiment marquant l'entrée à la station de métro Wilshire Vermont à Los Angeles.

Greimen a remporté de nombreux prix, dont la Médaille de l'American Institute of Graphic Arts et le Chrysler Award for Innovation. Elle est récipiendaire de la médaille d'or de l'American Institute of Graphic Arts pour ses réalisations.
Elle a également publié plusieurs livres, tels que April Greiman: « Floating Ideas into Space » et « Something from Nothing ». Elle a reçu 4 doctorats honorifiques: Institut d'art de Kansas City (2001), Université de Lesley, l'Institut d'art de Boston (2002).
April Greiman est considérée comme l'une des « ultimes risktaker s» pour son approche peu orthodoxe et progressive de la conception en adoptant les nouvelles technologies.