Présentation des responsables du programme de recherche

Pierre-Antoine Chardel est philosophe et sociologue. Docteur de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et titulaire d’un PhD de l’Université Laval (Canada), il est habilité à diriger des recherches de l’Université Paris Descartes, professeur de philosophie sociale et d’éthique à Télécom Ecole de Management (Institut Mines-Télécom) où il est responsable de l’équipe de recherche « Ethique, Technologies, Organisations, Société » (ETOS). Il enseigne également à l’Université Paris Descartes, Faculté des sciences humaines et sociales – Sorbonne. Il est, en outre, membre des comités de rédaction des revues Cultures & Conflits, Hermès (ISCC – CNRS) et Eco-ethica. De 2008 à 2013, il a été chercheur au Centre de recherche « Sens, Ethique, Société » (CERSES), UMR 8137 CNRS / Université Paris Descartes. Depuis 2013, il est directeur adjoint du Laboratoire Sens et Compréhension du Monde Contemporain (Idea Lab de l’Institut Mines-Télécom) et, depuis septembre 2015, membre du Centre Edgar Morin / IIAC, UMR 8177, CNRS / EHESS. Ancien responsable de séminaire au Collège International de Philosophie, il a été Visiting Scholar à l’Université de New York (Etats-Unis) et conférencier invité, entre autres, au Eszterházy Károly College de Eger (Hongrie), au Tomonobu Imamichi Institute for Eco-Ethica de Tokyo (Japon), à l’Institut de philosophie de Naples (Italie) et à l’Université Fédérale du Para à Belém (Brésil). Il est aussi co-responsable du programme de recherche « Formes, technologies, société. Design et quête de sens » avec l’ESAD de Reims, co-fondateur de la chaire Valeurs et politiques des informations personnelles de l’Institut Mines-Télécom et membre de la Commission de réflexion sur l’Ethique de la Recherche en sciences et technologies du Numérique d’Allistène (CERNA). Derniers ouvrages : Zygmunt Bauman. Les illusions perdues de la modernité, Paris, CNRS Editions, 2013 ; Politiques sécuritaires et surveillance numérique (dir.), Paris, CNRS Editions, 2014 ; Ecologies sociales. Le souci du commun (dir. avec Bernard Reber), Lyon, Parangon, 2014 ; Espaces publics et reconstruction du politique (dir. avec Brigitte Frelat-Kahn et Jan Spurk), Paris, Presses des Mines, 2015. Site web personnel: http://pierreantoinechardel.wp.mines-telecom.fr/

 Patricia Ribault a été responsable de la recherche à l’ESAD de Reims de 2010 à 2015 et est maintenant Junior Professor en Histoire et Théorie de la Gestaltung au Cluster d’Excellence Image, Knowledge, Gestaltung de l’Université Humboldt à Berlin. Elle dirige également un séminaire de diplôme à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris depuis 2011 et intervient en Master à l’ENSCI-les Ateliers.

Elle écrit pour des revues telles Appareil ou The Journal of Modern Craft, des catalogues d’exposition, et a dirigé la publication de deux ouvrages, Faut pas pousser, Design et Végétal (2013) et Les 400 goûts, Cuisine, Design et Geste (2011). Elle co-dirige actuellement avec Thomas Golsenne un numéro de la revue Techniques et Culture intitulé « Essais de bricologie. Ethnologie de l’art et du design contemporains », à paraître fin 2015. Elle a contribué à divers ouvrages collectifs, dont Corps, prothèses, hybridation, sous la direction d’Amos Fergombé, Bruxelles, EME éditions (2014) ou Making Sense. For an Effective Aesthetics, édité par Lorna Collins et Elizabeth Rush, Oxford, Peter Lang (2013).

Ses recherches portent principalement sur le corps, le travail, la technique, les arts, l’industrie et le design.

Olaf Avenati est designer graphique et numérique à Paris. Diplômé de l’École nationale supérieure des arts décoratifs en 1997, il est membre de l’atelier Tout pour plaire depuis 1998 et développe son propre atelier depuis 2014. Il crée des objets de communication, des parcours d’exposition, des interfaces de sites web et d’applications numériques, principalement dans le domaine institutionnel et culturel. Ses commanditaires sont notamment le Centre Pompidou, Le Louvre, le parc de la Villette, la cité de la musique, la Cité des sciences et de l’industrie, le Centre des monuments nationaux, le Mont-Saint-Michel, le Panthéon, l’arc de Triomphe, Le château de Carcassonne, le Palais du Tau, la villa Cavrois, de nombreux Frac, les associations Vidéomuseum, Gens d’Images, …
plus d’information sur : www.toutpourplaire.com.

En parallèle, il est enseignant en master à l’ESAD de Reims depuis 1999. Au sein de l’école, il est coordinateur du design graphique et numérique, en charge des diplômes de fin d’étude, et participe à des projets de recherche au sein de l’unité de recherche Art, Design et Innovation Sociale. Il y co-développe le Séminaire Formes, Technologies, Société. Design et quête de sens, ainsi qu’un programme regroupant designers de l’ESAD de Reims et ingénieurs de l’Institut Mines-Télécom.

Programme de recherche de l'équipe ETOS de Télécom École de Management et de l'ESAD de Reims en collaboration avec la New York University in France.