Programme 2014

Journées d’étude 2014 :
«Rendre sensible, rendre visible. Pour une cartographie des formes»

Dans la continuité du séminaire organisé depuis 2011 à Paris ou à Reims (dont les séances sont consultables à l’adresse suivante : http://esadlabs-reims.org/seminairefts) les journées d’étude  2014 aborderont la question de la perception des données dans la société contemporaine, et les enjeux de forme(s) qu’elle implique. Si la compréhension des nouvelles géographies du numérique apparaît désormais comme nécessaire à l’expression d’une citoyenneté « éclairée », quels nouveaux modes de représentation peuvent (doivent ?) être mis en œuvre pour y contribuer ? Quelle formalisation l’ère numérique permet-elle et que nous donne-t-elle à voir ou à percevoir ?

Des outils et des moyens techniques existent qui rendent possible l’interaction avec les vastes quantités de traces numériques récoltées quotidiennement par les Etats et les acteurs du monde économique, mais quelle perception et quelle maîtrise avons-nous des nouvelles règles du jeu qui se déploient ? Qu’en est-il de notre vie privée, de notre liberté de citoyen, de notre droit à l’information ? En tant qu’acteurs du numérique, c’est-à-dire en tant que producteurs ou utilisateurs de données, à échelle individuelle ou collective, personnelle ou professionnelle, comment pouvons-nous leur donner forme ? Du « big data » au jeu vidéo, il s’agit donc pour nous de rendre sensibles et intelligibles des flux de données et d’information qui ne cessent de croître et de nous transformer, mais quelles dynamiques d’interprétation animent ces logiques de flux ? Que nous disent-elles des individus et de leur complexité ? Quels rapports se tissent entre le réel et son double (numérique) ? C’est l’ensemble de ces questions que nous souhaitons poser, en articulant les dimensions esthétiques, technologiques, herméneutiques, éthiques et politiques.


Programme du 20 février 2014

9h       Accueil

9h15       Introduction, par Claire Peillod, directrice de l’ESAD, Patricia Ribault, Responsable de la Recherche, Pierre-Antoine Chardel, professeur de philosophie sociale et d’éthique à Telecom Ecole de Management (IMT)

9h30       ERIC GUICHARD : Écritures planaires: cartes, formules, codes et images

Maître de conférences HDR à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB), responsable (et fondateur) de l’équipe de recherche Réseaux, Savoirs et Territoires de l’Ecole Normale Supérieure (ENS Paris) depuis 1998, directeur de programme au Collège international de philosophie. L’écriture constitue son principal objet d’étude et l’internet est son terrain. Ceci lui permet d’analyser les usages de l’internet au prisme des configurations de littératies, de préciser les formes contemporaines des mondes lettrés, d’évaluer en quoi et jusqu’à quel point les territoires de l’internet sont écrits.

10h15       MARION ROMAN-HAUDUROY : Industrialisation de la mesure et développement des systèmes réflexifs. Plaidoyer pour le Retour d’Information usager ou « User Data Feedback »

Designer et chercheur spécialisée sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication, de formation initiale en art (Beaux-Arts de Lyon, Département Arts Plastiques de l’Université Paris 8), Marion ROMAN-HAUDUROY travaille sur les nouvelles représentations de soi en ligne. Elle est membre de plusieurs réseaux de recherche (Observatoire des Mondes Numériques en sciences, Hypertexte, Webxplore, Digital Humanities…) et membre du comité de pilotage de la revue Interfaces numériques.

11h       PAUSE

11h15       FRED PAILLER : Utiliser les visualisations de données pour étudier les communautés en ligne : le cas du web des troubles alimentaires

Fred Pailler est ingénieur d’études à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Il a participé au projet ANR ANAMIA (www.anamia.fr), coordonné par A. Casilli (Télécom ParisTech), projet qui a visé à mieux connaître les communautés se constituant autour de la question des troubles du comportement alimentaire. Dans le projet, il a pris part à la cartographie des sites web, à l’organisation du symposium de présentation des résultats, ainsi qu’à la conception des outils de datavisualisation qu’ils présentera lors de la journée d’étude (ANAMIA_egocenter & ANAMIA_datalab, disponibles sur https://github.com/bodyspacesociety).
Blog : sociographie.net
Tw : @sociographie

12h       CATALOG TREE : Intentionally left blank

 Catalogtree is a multidisciplinary design studio based in Arnhem/NL. It was founded in 2001 by Daniel Gross and Joris Maltha who met at Werkplaats Typografie. The studio works continuously on commissioned and self initiated projects. They believe form = behaviour. Experimental tool-making, programming, typography and the visualization of quantitative data are part of their daily routine. Recent endeavours include an interactive documentary for the iPad, bristle bot swarms, double pendulum gear clocks and ground-penetrating radars. Amongst their clients are Phaidon Press, Vitra Design Museum, Architect Magazine and New York Times Magazine. Daniel and Joris are teaching at Design Academy’s Master course in Eindoven/NL and giving international workshops.

Programme de recherche de l'équipe ETOS de Télécom École de Management et de l'ESAD de Reims en collaboration avec la New York University in France.