A l'époque de la "déproductibilité" technique Article

Sol LeWitt

Art, Protocole, Série

Par Laurent GrandChef, le 27 Juin 2014

Sol LeWitt, figure importante de l'art conceptuel, a par son approche exploré l'idée du multiple jusqu'à la pousser à son paroxisme. L'exploration formelle qu'il propose autour de formes primaires (carré, cube, arc de cercle, etc.) et le détachement progressif qu'il aura quant à la réalisation de ses œuvres résonne d'une manière interressante au yeux d'un designer.

La création n'est plus centrée autour de la réalisation de l'œuvre, mais bien sa conceptualisation. Sa reproduction n'est qu'un état transitoire, une necessité, permettant au regardeur de l'envisager.

Sol LeWitt

"Les structures, les structures et les dessins muraux, les structures, les dessins muraux et les livres"

—Lucy R. Lippard


Texte publié à l’occasion de l’exposition Sol LeWitt, in Sol LeWitt, Centre Pompidou Metz, 2012, p. 30-49. Traduit de l’anglais par Jean-François Allain.
Première publication en Anglais, in Sol LeWitt, The Museum of Modern Art, 1978, p. 23-30.

"L’œuvre sérielle et modulaire de Sol LeWitt est, comme toute oeuvre majeure qui rompt avec la tradition, une synthèse plus ou moins inconsciente des éléments qu'elle contient et de ceux auxquels elle s'oppose. Dans la mesure où elle se caractérise par son contenu et son évolution dynamique plus que par une immobilité et une neutralisation perceptuelles, elle bouleverse égale-ment les canons de l'art «minimal» avec lequel LeWitt a été associé. Au coeur des systèmes qui génèrent son art, il y a «l'idée», qui, laisse-t-il entendre, peut être considérée comme un synonyme de l'intuitions. LeWitt se préoccupe beaucoup moins de l'apparence des choses que de leur apparition, et de ce qu'elles sont. Son art est une activité objective, liée au jeu dans son sens le plus profond de découverte créatrice fondamentale. «L'idée» insaisissable qui libère l'oeuvre de LeWitt de la stagnation académique est la transformation - l'agent catalytique qui en fait de l'art, même quand l'artiste en réduit au minimum la force visuelle Catalogue d'exposition.

La relation de LeWitt à l'art qu'il produit est en réalité celle d'un designer qui trouverait son champ d'intervention le plus approprié dans l'art, puisqu'il crée des choses «inutiles».


Intuitivement, LeWitt élabore des idées pour lesquelles la science, les mathématiques et la philosophie ont déjà fourni des cadres plus sophistiqués, mais l'art fait de ces processus - dans lesquels entrent des manipulations complexes - un moyen de communication émotionnel avec le regardeur, chose impossible dans les autres disciplines. LeWitt n'a jamais été un artisan et, à l'exception de ses dessins sur papier et de l'installation initiale de ses dessins muraux, il ne « fabrique » plus ses oeuvres depuis des années. Il conçoit des expériences et échafaude des hypothèses qu'il transmet ensuite à un ami mathématicien, à son « armée japonaise » d'assistants, à un graveur, à un imprimeur. Au centre d'un réseau d'activités, il réfléchit aux tâches que d'autres exécutent et, ce faisant, produit des objets et des idées sur lesquels les autres peuvent méditer.

Si LeWitt ne trouve pas en fabriquant (making) - la méthode traditionnelle de l'artiste -, il continue de trouver en faisant (doing). Toutes ses idées, insiste-t-il, sont à l'origine bidimensionnelles. Avec son stylo et ses carnets, il aime révéler, grâce au dessin 02, l'évolution d'idées simples, ce qui explique peut-être que son oeuvre ait conservé sa vitalité année après année, contrairement à celle de beaucoup de ses contemporains. Entre le concept générateur et le résultat visible se situe la tension de la synthèse, c'est-à-dire la relation entre l'inertie apparente des objets produits et l'énergie créatrice illimitée qui les produit, une énergie transmise non pas par l'artiste qui y verrait un moyen d'expression personnel mais par le concept, ou le médium, qu'il a choisi. […]"

Radim Pesko (designer graphique et typographe basé à Londres) 03 a développé en 2009 une fonte à partir de l'œuvre Variations on Incomplete Open Cube de Sol Lewitt. Certaines des combinaisons ont été retenues pour leur proximité formelle avec des caractères alphabétiques, lorsqu'il sont représentés en perspective isométrique.